QU’EST-CE LE CORONAVIRUS COVID-19 ?

Qu’est-ce que le Coronavirus COVID-19 ?
C’est un virus très contagieux qui circule en ce moment dans plusieurs pays du monde. C’est microbe donc absolument invisible à l’œil nu
Le coronavirus provoque des maladies allant d’un simple rhume à des pathologies plus sévères comme le MERS-COV ou le SRAS.
Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.

Pourquoi ce nom « Covid-19 » ?
Ce nouveau coronavirus a été appelé SARS-CoV-2 (SARS pour « Syndrome Aigu Respiratoire Sévère » et CoV pour « COronaVirus »). Sa maladie a été nommée Covid-19 le 11 février 2020 par l’OMS pour signifier :
• « Co » signifie « corona »,
• « vi » pour « virus » et
• « D » pour  » disease » (« maladie » en anglais).
Le chiffre 19 indique l’année de son apparition : 2019.

Son origine : une contamination animale
Le SARS-CoV-2 appartient à la famille des coronavirus (comptant un grand nombre de virus) qui peuvent provoquer des maladies bénignes chez l’homme comme un rhume et des pathologies plus graves comme le Sras. La contamination est d’origine animale. On ne connaît pas l’origine exacte de la contamination humaine par le Sars-CoV-2 alors que l’on connaît le lien épidémiologique avec un marché aux animaux vivants sauvages ou domestiques qui n’est pas sans rappeler l’origine du Sras également liée à un marché d’animaux vivants en Chine. Il pourrait s’agir de la chauve-souris où a été détecté un virus très proche du Sars-CoV-2. Le 7 février 2020, des scientifiques de l’Université d’agriculture du sud de la Chine ont identifié le pangolin comme un « possible hôte intermédiaire » soupçonné d’avoir transmis le coronavirus à l’homme.

Figure 1 Hypothèses sur l’émergence des épidémies dues aux coronavirus

D’ après l’article de Menachery et al., 2015 (‘A SARS-like cluster of circulating bat coronaviruses shows potential for human emergence’’ revue Nature Medicine), la figure 1 représente le Paradigmes d’émergence pour les coronavirus. La figure montre que les souches de coronavirus sont maintenues dans des pools de quasi-espèces circulant dans les populations de chauves-souris. (a, b) Les théories traditionnelles sur l’émergence du SRAS-CoV supposent que les mutants de la gamme d’hôtes (cercle rouge) représentent des occurrences aléatoires et rares qui permettent l’infection d’hôtes alternatifs. Le paradigme de l’hôte secondaire (a) soutient qu’un hôte non humain est infecté par un virus progéniteur de chauve-souris et, par l’adaptation, facilite la transmission à l’homme ; la réplication ultérieure chez l’homme conduit à la souche virale épidémique. Le paradigme direct (b) suggère que la transmission se produit entre les chauves-souris et les humains sans avoir besoin d’un hôte intermédiaire ; la sélection se produit alors dans la population humaine avec des virus étroitement apparentés se répliquant dans un hôte secondaire, permettant une persistance et une adaptation virale continue dans les deux. (c) Les données des virus chimériques de type SRAS soutiennent que les pools de quasi-espèces maintiennent plusieurs virus capables d’infecter les cellules humaines sans avoir besoin de mutations (cercles rouges). Bien que des adaptations chez des hôtes secondaires ou humains puissent être nécessaires pour l’émergence d’une épidémie, si des virus contenant des pointes SHC014 sont recombinés avec des squelettes CoV virulents (cercles avec des contours verts), alors la maladie épidémique peut être le résultat chez l’homme. Les données existantes prennent en charge les éléments des trois paradigmes.

On en sait plus sur l’origine du coronavirus

Apparu en Chine en décembre dernier, le coronavirus s’est rapidement propagé aux quatre coins du globe provoquant une crise sanitaire sans précédent. Mais d’où vient ce virus ? Comment a-t-il été transmis à l’Homme ? Ecouter / mp3

Source : LCI