Covid-19 : l’OMS appelle les pays et les entreprises à augmenter la production d’équipements médicaux

Covid-19 : l’OMS appelle les pays et les entreprises à augmenter la production d’équipements médicaux

Covid-19 : l’OMS appelle les pays et les entreprises à augmenter la production d’équipements médicaux

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé lundi les pays et entreprises à augmenter la production de produits et matériels médicaux alors que près de 700.000 cas confirmés de coronavirus ont été recensés dans le monde.

Même si elle est devenue pour beaucoup une évidence, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus a tenu à rappeler la réalité du moment : « La pandémie de Covid-19 met à rude épreuve les systèmes de santé dans de nombreux pays ».

Alors que le monde compte près de 700.000 cas confirmés de coronavirus, le Directeur général de l’OMS a prévenu que la pression rapide et croissante qui pèse sur les agents et établissements de santé menace de saturer certains systèmes médicaux et de porter atteinte à leur fonctionnement efficace.

Mais disposer d’infrastructures et de personnel de santé en plus grand nombre n’est pas suffisant, a dit le Dr. Tedros. « Il est également essentiel que les pays disposent de fournitures de diagnostic, d’équipements de protection et d’autres fournitures médicales en quantité suffisante », a t-il souligné.

Le chef de l’agence onusienne a appelé tous les pays à travailler avec les entreprises pour augmenter la production des produits de santé essentiels, assurer leur libre circulation et leur distribution équitable, en fonction des besoins. Plus tôt dans la journée, le Dr. Tedros a discuté par visioconférence avec les ministres du commerce des pays du G20, sur les moyens de remédier à « la pénurie chronique d’équipements de protection individuelle et d’autres fournitures médicales essentielles ».

Face à la propagation du coronavirus, le chef de l’OMS a jugé essentiel de « garantir la libre circulation des produits de santé essentiels » pour sauver des vies et limiter les conséquences socio-économiques de la pandémie. Selon le Dr Tedros, une attention particulière devrait être accordée aux pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, notamment en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud.

Pour l’heure, l’OMS travaille « intensivement » avec plusieurs partenaires pour accroître massivement l’accès aux produits vitaux, notamment les tests de dépistage, les équipements de protection individuelle, l’oxygène médical, les ventilateurs et autres.

Plus de 693.000 cas confirmés et plus de 33.000 morts
Selon les données dont disposaient l’OMS le 30 mars, plus de 693.000 cas confirmés ont été officiellement diagnostiqués dans 202 pays et territoires, dont plus de 33.000 morts. Avec plus de 24.000 décès pour plus de 394.000 cas, l’Europe est le continent le plus durement touché par la pandémie de Covid-19. L’Italie (plus de 10.700 décès) et l’Espagne (plus de 6.500 décès) sont les deux pays du monde les plus atteints et concentrent à eux seuls près des trois quarts des décès européens.

« Les épidémies précédentes ont démontré que lorsque les systèmes de santé sont débordés, les décès dus à des maladies évitables et traitables par la vaccination augmentent de façon spectaculaire », a rappelé le Dr Tedros. Il a rappelé que même si le monde est « en pleine crise », les services de santé essentiels doivent continuer. « Des bébés continuent de naître, des vaccins doivent encore être administrés et les gens ont encore besoin de traitements vitaux pour toute une série d’autres maladies », a-t-il souligné.

Se rassembler et faire preuve d’humilité
Pour le Dr. Tedros, « se rassembler est la seule option que nous ayons pour vaincre ce virus ».

« Hier, j’ai tweeté un seul mot : humilité. Certains m’ont demandé pourquoi », a-t-il dit. Pour le Directeur général de l’OMS, le coronavirus rappelle « combien nous sommes vulnérables, combien nous sommes connectés et combien nous sommes dépendants les uns des autres ».

« Dans l’œil d’une tempête comme celle du Covid-19, les outils scientifiques et de santé publique sont essentiels, mais l’humilité et la gentillesse le sont tout autant », a-t-il rappelé. « Avec la solidarité, l’humilité et en donnant le meilleur de chacun, nous pouvons – et nous allons – surmonter cela ensemble », a-t-il assuré.

Leave a Reply