CONFINEMENT

Le coronavirus, responsable de l’épidémie Covid-19, ne cesse de faire des victimes dans le monde. Pour freiner la propagation de ce virus, il faut envisager la mise en place un confinement en uregence de la population. Parmi les personnes confinées, certaines présentent une forme bénigne du coronavirus et doivent donc s’isoler de leurs proches.

Le confinement et l’isolement permettra d’éviter la transmission et de soulager le personnel soignant, il ne fera pas disparaitre le virus du Covid-19. Près de deux milliards d’habitants confinés. Le monde entier se calfeutre pour tenter de lutter contre la pandémie de coronavirus.

Le terme « quarantaine » est utilisé abusivement, il n’y a pas de vraie quarantaine mais des mesures de confinement ou d’isolement. Dans le cadre de la maladie COVID-19, il faut plutôt parler de « quatorzaine », en rapport avec la durée d’incubation du virus dans l’organisme pouvant aller jusqu’à 14 jours. En cas de risque de contamination, il faudra donc éviter tout contact avec l’extérieur pendant cette période.

Pourquoi l’éloignement social est notre seule option face à l’épidémie de coronavirus Covid-19, c’est ce qu’explique à Sciences et Avenir Peter Palese, microbiologiste spécialisé dans les virus des voies respiratoires, de l’École Icahn de médecine à l’hôpital Mount Sinai (New York, Etats-Unis) Selon
Dr Peter Palese : Pour faire face aux virus on n’a que trois possibilités : les vaccins, les médicaments antiviraux, et la distanciation sociale, c’est à dire éloigner les personnes pour que le virus ne puisse pas circuler dans la population. Pour le moment, nous n’avons pas de vaccin contre le Covid-19 et cela va nous prendre au moins un an, voire un an et demi, d’avoir un vaccin efficace et sûr. Nous n’avons pas non plus de médicament antiviral qui fonctionne efficacement contre ce virus. Il y a un antiviral qui pourrait fonctionner car il est efficace contre d’autres coronavirus, mais il doit être administré par voie intraveineuse, c’est-à-dire à l’hôpital, ce qui rend difficile de traiter la quantité grandissante de personnes infectées, donc il n’est pas une bonne option dans une situation d’épidémie comme celle qu’on vit aujourd’hui. La seule vraie option qu’il nous reste est le confinement et l’éloignement social, c’est notre seule alternative.

Pendant combien de temps faudrait-il faire ce confinement ? Les études montrent que la grande majorité de malades présente des symptômes maximum 14 jours après avoir été en contact avec le virus. C’est-à-dire qu’une quarantaine de 14 jours semble suffisante pour savoir si quelqu’un est infecté ou pas. Néanmoins, il y a des personnes qui ne développent aucun symptôme et qui peuvent véhiculer le virus pendant plus de 14 jours. Cependant, deux semaines semble quand même un temps raisonnable pour la plupart des cas et donc cela serait suffisant pour aboutir à l’objectif de diminuer les transmissions et donc le nombre de personnes qui tombent malades en même temps.